Accueil

Logo_Valais-solidaire

Association membre de Valais Solidaire

Cliquer sur les NEWS

Dernières news

 

 Voyage au Sénégal 12.2014  des membres du Comité

 

Changement de Siège Social et changement de BANQUE et numéro de compte

——————————————————————————————

L’Association Main dans la main Sénégal vous souhaite la bienvenue sur le site Internet.

Le but de notre site est de vous faire connaître notre Association qui soutient des projets mis en place par des sénégalais, dont Marie-Fernande Sarr, pour développer les régions rurales dans la région de Kaolack au Sénégal au point de vue de l’Hygiène et de la nutrition.

 

Historique et naissance de l’Association
MAIN DANS LA MAIN SENEGAL

Mme Marthe Vuignier a séjourné et travaillé au Sénégal 3 ans à la fin des années septante en collaboration avec Terre des Hommes, une communauté missionnaire et des autochtones sénégalaises.

Suite à une visite au Sénégal de Mme et M. Vuignier,  ils ont voulu répondre à une légitime demande de Mme Marie-Fernande Sarr du Sénégal. En effet, depuis quelques années, notre amie sénégalaise cherche à promouvoir l’hygiène et la santé auprès des populations indigènes de son village natal et de ceux qui l’environnent. Les moyens à sa disposition étant fort limités même si le gouvernement reconnait le bien fondé de ses projets, c’est auprès de nous qu’elle s’est tournée pour demander un soutien financier. Et c’est dans ce but que nous avons décidé de répondre à ses sollicitations en créant une Association en Suisse pour soutenir ses efforts sur place.

Marie-Fernande Sarr, notre correspondante au Sénégal Secrétaire Générale de MEF Sénégal

Marie-Fernande Sarr, notre correspondante au Sénégal
Secrétaire Générale de MEF Sénégal

Mme Sarr a mis en place des projets précis, notamment la construction de latrines pour chacune des concessions du village. Elle a mobilisé les populations indigènes pour creuser les fosses septiques et sollicite notre participation afin de payer les matériaux nécessaires dont le ciment qui servira à construire les briques de ces toilettes, le sable et l’eau étant fournis par les habitants du village qui construisent eux-mêmes les briques sur place. Il faut savoir qu’à l’heure actuelle la majorité des populations rurales des pays en voie de développement n’a pas la possibilité de se servir de latrines. Les besoins naturels se font donc aux alentours du village, et la démographie endémique relaie des problèmes de santé publique notoires.

Latrine

Latrine 2013

C’est ainsi que des maladies infectieuses se propagent à l’ensemble des habitants, mettant en péril la santé des plus fragiles, et notamment celle des enfants. En parallèle, dans un complément d’hygiène indispensable, elle organise des séances de sensibilisation au lavage des mains et distribue du matériel adéquat.

Mais le projet de Mme Sarr ne s’arrête pas là, il est beaucoup plus global. Au travers de causeries (qui peuvent s’apparenter à des cours, selon nos représentations) qu’elle organise régulièrement avec les femmes du village afin de les sensibiliser à une meilleure nutrition pour leurs enfants, elles confectionnent et distribuent des repas équilibrés avec des nutriments indigènes. Chaque fois une centaine d’enfants bénéficie de ces distributions. A terme, Mme Sarr souhaiterait également former certaines femmes qui pourraient garantir la pérennité de son action. Par ailleurs, afin de diminuer la consommation de bois (ressource naturelle en diminution dans le Sahel) et lutter ainsi contre la désertification, elle apprend aux villageois à construire des fourneaux plus économiques avec les différents matériaux à leur disposition. Son projet s’étale sur trois années et, s’il devait parvenir à ses fins, pourrait s’étendre à d’autres villages de la région.

Séance de nutrition et partage de repas équilibrés aux enfants

Nutrition et partage de repas équilibrés
aux enfants

Pour finir, nous aurions voulu insister sur un point. Notre démarche n’est pas humanitaire, mais seulement une aide à un développement que des populations locales souhaitent et appellent de leurs vœux. Ne pouvant pas compter sur une aide substantielle de l’Etat Sénégalais et eux-mêmes n’ayant pas les moyens, seuls, de mettre en œuvre ce projet, somme toute fort modeste, ils sollicitent notre participation et notre aide.

Dans l’espoir que notre association puisse retenir l’attention de donateurs privés et de bailleurs de fonds, nous restons à votre disposition pour des renseignements complémentaires.

Les autorités cantonales compétentes (cf Décision de l’Etat du Valais du 1.03.2010) ont reconnue notre Association d’utilité publique en exonérant d’impôt celles et ceux qui auraient l’amabilité de nous faire un don.

Schopfer Nicolas
Président de l’Association
(propos écrits par notre président lors du lancement de notre Association le 17 mai 2010)

Adresse du secrétariat de l’AssociationAssociation membre de Valais Solidaire
Vuignier Jean-Michel, Rte d’Argnou 10, 1971 Grimisuat